Les bouteilles des plongeurs peuvent contenir de l'héliair, du nitrox, du trimix, de l'hydrox, de l'héliox, de l'hydreliox, de l'air ou du dioxygène pur, suivant le type de plongée et le niveau du plongeur.

L'air est le mélange gazeux le plus utilisé de nos jours du fait de sa gratuité et de l'absence de matériel spécifique nécessaire.

Le nitrox est un gaz composé d’air suroxygéné. L’air étant naturellement composé de 21% d’oxygène, il correspond donc à du nitrox 21. L’oxygène pur quand a lui est du nitrox 100.

Nitrox signifie NITRogen OXygen, le nitrogen étant l'azote. En zone anglophone, on utilise l'abréviation EAN pour Enriched Air Nitrox.

En diminuant la proportion d’azote, on diminue la saturation en azote du plongeur.

Les avantages qui en découlent sont :

    • Une augmentation du temps d'immersion sans paliers,
    • Une diminution du temps de paliers,
    • La sensation de fatigue est aussi diminuée lors de plongées successives (procure un meilleur confort à l'issue de la plongée),
    • Une réduction d’environ 10% de la consommation du plongeur,
    • Une diminution des risques d'ADD (Accident De Décompression) pour un même profil de plongée qu'à l'air,
    • L’effet de narcose est diminué.

Les inconvénients de ces plongées à l'air suroxygéné sont :

    • Une limitation de la profondeur par rapport à l'air,
    • Des risques hyperoxiques si la profondeur limite est dépassée (une pression partielle d'oxygène supérieure à 1,6 bar peut être mortelle), 
    • Une planification des plongées plus rigoureuses,
    • Une manipulation des gaz plus contraignantes pour la fabrication du mélange.

L'utilisation du nitrox nécessite une formation et parfois un équipement particuliers. La formation est souvent divisée en deux parties :

    • Nitrox I jusqu'à 40% d'oxygène, mélanges utilisés pour la plongée en lieu et place de l'air, formation accessible depuis le premier niveau de plongeur (P*)
    • Nitrox II de 40% à l'oxygène pur, mélanges utilisés pour les paliers de décompression, formation accessible depuis le 2e niveau de plongeur (P**)

Le matériel doit par ailleurs être adapté. Il utilise des conventions de couleur vert et jaune. D’autre part les tables de plongée ou l’ordinateur de plongée doivent prendre en compte le mélange. La suroxygénation du mélange peut nécessiter un entretien particulier du matériel.

On parle dans le cas d'utilisation de mélange de gaz de plongée Tek ou Tech. Ce type de plongée nécessite un minimum de planification.

Par convention, du nitrox 32 ou 32/68 correspond à un mélange de 32% d'oxygène et de 68% d'azote. Les mélanges nitrox les plus utilisés sont :

  • Nitrox 32/68
  • Nitrox 36/64
  • Nitrox 40/60
template joomlatemplate joomla gratuit

Ports:

2018  Joomla   globbers joomla templates